Scaphandrier Pieds-lourds

A propos du site "www.scaphandrier.ch" ("www.pieds-lourds.ch")



 

 

Durant plusieurs décennies, le scaphandrier demeure un être étrange, un mystère entoure ses activités. Cet individu se mouvant sur un quai ou un ponton avec son casque démesuré, sa démarche calculée et pesante, bardé de plomb, de cuivre et de tuyaux, semble fort impressionnant. La curiosité est à son comble lorsqu'il quitte le monde des "terriens" pour disparaître dans un bouillonnement, sous la surface des eaux...

La conquête du monde sous-marin par l'homme, associé à l'évolution des techniques de plongée sous-marine, va faire naître, à la fin du XIXe siècle, un enthousiasme pour les scaphandriers considérés comme des héros.

 


 

 

Son auteur vous fait découvrir le monde des scaphandriers
Pieds-lourds sans but lucratif et vous proposera dès 2015 des démonstrations ou des conférences lors d'animations ou de manifestations... 

Pour que le souvenir de cette spécialité disparue ne s’égare pas trop dans nos mémoires...






 

 


Qu’est-ce qu’un scaphandrier ? Est-ce un plongeur ? La confusion entre les deux termes est toujours d’actualité et il n’est pas rare de remplacer l’un par l’autre. Pourtant ils renvoient à des représentations et des usages différents. Au XXIe siècle, le scaphandrier est celui qui s’immerge avec un tuyau lui amenant de l’air comprimé de la surface. C’est aussi la qualification du travailleur sous-marin. Le plongeur s’immerge, quant à lui, sans lien avec la surface avec son propre réservoir d’air qui s’appelle pour compliquer l’ensemble et faciliter la confusion… un scaphandre. D’où le terme utilisé parfois de "plongeur en scaphandre autonome". La confusion entre l’appareil (scaphandre) et la fonction (scaphandrier) est historiquement compréhensible. Mais à la fin du XVIIIe et pendant une grande partie du XIXe siècle, le scaphandre désigne aussi un équipement permettant de ne pas…couler. Et le XXe siècle ne différencie plus clairement les deux que lors de la redécouverte du scaphandre autonome après 1943.

"Les prochaines générations de scaphandres fourniront aux futurs éclaireurs de l'humanité des moyens de protection ultime pour repousser encore plus loin les frontières des explorations au fond des océans ou aux confins du cosmos... "

Citation de Jean-François Clervoy - Astronaute ESA.


Je vous souhaite une bonne lecture et un bon divertissement.

Thierry Goël 

Sources bibliographiques : "Les Pieds-lourds, histoire des scaphandriers à casque français","Etude sur l'évolution technique du scaphandre Cabirol et du régulateur Rouquayrol","Le jouet scaphandrier et son histoire de Jules Verne à nos jours" avec l'accord de leurs auteurs.Un extrait de texte est tiré de la thèse de doctorat de M. Mascret Vianney.
Copyright 2013 - www.scaphandrier.ch - All rights reserved.